Magret de canard sauce miel et balsamique

Place aujourd’hui à ma suggestion de plat principal pour le menu de Noël de la cuisine d’Anne-mich. Après l’entrée de Carpaccio de saint jacques, avocat et mangue, je vous propose une assiette colorée, équilibrée et très gourmande à la fois : un magret de canard sauce miel et vinaigre balsamique, sa purée de carottes et panais, et sa pomme de terre Hasselback (à la suédoise). Sans oublier la suggestion vin pour accompagner cette assiette.

Ingrédients

Pour deux personnes :

  • 1 magret de canard
  • Sel, poivre
  • 2 CS de miel
  • 3 CS de vinaigre balsamique
  • Du romarin pour la déco

Préparation

Commençons par enlever l’excès de gras du magret de canard, notamment sur les côtés. Ôter les nerfs et parties sanguignolantes. Inciser la peau en quadrillage pour que la chaleur pénètre de façon homogène. Saler et poivrer les deux faces.

Dans une poêle chaude, déposer délicatement le magret côté peau sans matière grasse. Laisser fondre le gras et colorer la peau pendant 4 minutes à feu doux. Vider régulièrement le gras dans un bol. Quand le canard commence à dorer, le retourner et bien caraméliser chaque face (pendant 3 minutes environ). Conserver la poêle pour la sauce.

Dans un four préchauffé à 180 degrés, l’enfourner côté chair pour 10 minutes de cuisson supplémentaire.

Important : le sortir du four et le laisser reposer 5 minutes sous du papier d’aluminium pour que le sang se répartisse dans toute la chair.

En parallèle, préparer la sauce : dans la poêle qui a servi à cuire le magret, vider d’abord l’exédent de gras. Pour déglacer les sucs, faire chauffer la poêle et ajouter 3 CS de vinaigre balsamique, 2 CS d’eau. Ajouter les 2 Cs de miel. Gratter le fond de la poêle à l’aide d’une spatule en bois pour bien décoller les sucs. Bien mélanger. Sortir du feu.

Votre magret est désormais prêt à trancher et à servir !

Accord mets-vin

J’aurais pu vous proposer un Cahors, un côte de Gascogne ou encore un St Emilion… mais n’en déplaise aux puristes, on part cette fois du côté de la Catalogne. Direction le Montsant plus précisément (aux alentours de Tarragone) pour un vin rouge de caractère : le Dido la universal, 2018. On est sur un beau mélange de Grenache, Syrah, Cabernet-Sauvignon et Merlot. Assez rond en bouche, ce vin bio allie finesse et puissance. Un vin plein de soleil qui m’a beaucoup plu ! (entre 15 et 17 euros la bouteille).

Accompagnements

J’ai servi le magret avec une purée de carottes, panais (1 panais, 200g de carottes, 1 pommes de terre, 10g de beurre). Oter la peau des légumes, les couper grossièrement. Les faire bouillir jusqu’à ce que vous puissiez planter une fourchette dans la chair sans difficultés. Mettre dans un mixeur : saler, poivrer, ajouter le beurre, et une pincée de noix de muscade. Mixer. Ajouter un peu d’eau de cuisson pour obtenir la texture souhaitée.

Et pour la pomme de terre Hasselback, vous pouvez retrouver la recette ici

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Belle recette de magret j’aime
    Bonne après midi.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s